Faire opposition carte bancaire : notre guide pratique

Argent le  à 22 h 20 min  par Marianne Le Gal

Il existe trois cas d’opposition bancaire, à savoir sur sa carte bancaire, sur un prélèvement ou sur un chèque / chéquier.

Nous traiteront donc ces trois situations au sein de ce guide pratique. Mais avant de développer chaque cas, voyons les raisons qui peuvent nous pousser à faire une opposition bancaire.

Dans quels cas peut-on faire une opposition bancaire ?

On ne peut faire opposition que dans certains cas précis. Il s’agit de la perte, du vol ou de l’utilisation frauduleuse d’une carte bancaire ou d’un chéquier. Dans le cas d’un prélèvement illégal ou douteux, il est également possible de faire opposition selon certaines modalités que nous développerons au sein de la partie y étant consacrée.

carte bancaire faire opposition

Guide pratique pour faire une opposition bancaire

1) Faire opposition à sa carte bancaire

Si vous avez perdu votre carte bancaire, qu’on vous l’a volé ou qu’un tiers l’a utilisé à des fins frauduleuses, il est important de réagir au plus vite en demandant la mise en opposition de votre carte bancaire.

Pour cela, il faut contacter immédiatement le service d’opposition de votre banque. Dès lors, votre banque vous réclamera de confirmer l’opposition par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception. Il vous faudra y joindre le récépissé la déclaration de perte ou de vol octroyée par les autorités (police, gendarmerie).

Sachez d’ores-et-déjà que cette démarche à un coût. A noter cependant que toutes les dépenses frauduleuses qui auront été effectuées pourront vous être remboursées au-delà d’une franchise de 150€ des sommes débitées entre le moment de la perte ou du vol et l’opposition.

Autrement dit, vous ne serez remboursés qu’à partir du 151ème euro de débit frauduleux.

faire opposition sur sa carte bleue

Conditions et modalités pour faire une opposition bancaire

Faire opposition à un prélèvement

Dans le cadre des prélèvements automatiques ayant une justification litigieuse ou illégale, sachez qu’il est possible de contester le prélèvement. Cependant, vous ne pourrez faire opposition si et seulement si le prélèvement n’a pas encore été débité sur votre compte.

Les prélèvements uniques, réguliers ou tous les prélèvements d’un même émetteur et ceux débités sur votre compte peuvent faire l’objet d’une mise en opposition.

Cette procédure ne peut être effectuée qu’auprès de votre banque. Pour cela il faut contacter votre organisme bancaire et lui délivrer les documents justificatifs suivants :

  • Le motif de l’opposition
  • Le montant du prélèvement devant faire l’objet d’une opposition
  • La date d’échéance du prélèvement
  • Le numéro de compte sur lequel les prélèvements s’apprêtent à être débités
  • Le numéro national de l’émetteur (NNE) de l’organisme qui procède au prélèvement

A noter pour conclure sur ce point, que l’opposition à un prélèvement doit être effectuée au près de votre banque au moins 24 heures avant son échéance.

Faire opposition à un chèque

Il y a quatre cas qui peuvent vous permettre de demander la mise en opposition d’un chèque ou un chéquier, les voici :

  • Le vol
  • La perte
  • Le redressement ou la liquidation judiciaire du destinataire
  • L’utilisation frauduleuse par un tiers

Contrairement aux deux cas précédents, l’opposition peut se faire en contactant votre banque ou par la déclaration de perte ou de vol de votre chéquier auprès du Centre National d’appel chèques perdus ou volés. A noter que ce service géré par la Banque de France est accessible 7j/7 et 24h/24 au 08 92 68 32 08 (0,337€/min).

Votre opposition devra par la suite être confirmée par l’intermédiaire d’une lettre recommandée avec accusé de réception qui précisera le motif de l’opposition ainsi que les numéros du ou des chèques perdus ou volés dans la mesure du possible. Vous devrez également y joindre votre déclaration de perte ou de vol.

A noter que l’opposition à un chèque (ou chéquier) vous coûtera 11€ environ. De plus, il est important de souligner que l’opposition à un chèque ne peut pas être réclamée ni validée en cas de désaccord commerciale. Une opposition irrégulière, telle qu’une constatation de tentative d’escroquerie, un abus de confiance ou une rétractation d’une vente, peut faire l’objet d’une amende pouvant aller de 450€ à 375 000€ et d’une sanction de 1 à 5 années d’emprisonnement.




Marianne Le Gal

A propos de Marianne

Comme tous les consommateurs je suis à l’affût des petits prix et des astuces pour faire toujours plus d’économie dans le budget du ménage. A travers QueDesBonsPlans je vais donc vous faire partager mes bons plans pour que vous aussi vous puissiez faire de belles économies dans votre vie quotidienne.


 
 

VOS DISCUSSIONS A PROPOS DE CE BON PLAN


0 Commentaire / + Ajoute le tien